Logo HM Diffusion

LE TRAVAIL À LA DÉFONCEUSE

Si cette machine est très développée aux USA, où elle est utilisée par le professionnel comme par l'amateur, en France on peut dire qu'elle en est encore à ses balbutiements. L'artisan ne l'utilise que pour la pose de paumelles ou l'entaillage de limons d'escalier. Quant à l'amateur, il est loin d'en soupçonner les ressources infinies.
Mais au fait, que peut-on faire avec une défonceuse ? Tout... ou presque ! Des assemblages, des moulures, des rainures, des feuillures, des mortaises, des tenons, des plates bandes, du profil contre profil, des coupes d'onglet. La liste n'est limitée que par votre imagination.
Vous pourrez réaliser une table, une rambarde, des placards, des meubles de jardin ou encore une commode rustique, une fenêtre, des meubles en stratifié : là aussi la liste n'est pas limitative.
 
COMMENT TRAVAILLER À LA DÉFONCEUSE ?

La première approche de la machine est souvent déroutante : la défonceuse vibre ou se dirige dans une direction incontrôlée. La première rainure s'est bien passée alors que la seconde est irrégulière. Ces problèmes sont la plupart du temps dus à un mauvais choix du sens d'usinage. Une réflexion simple vous permettra de choisir le bon sens de travail. Reportez-vous au truc : "Le sens d'usinage".
     
Un autre problème est la fixation des pièces : si quelquefois les serre-joints ou le "Workmate" permettent de se sortir d'affaire, il arrive souvent qu'ils gênent le passage de la défonceuse. Qu'à cela ne tienne ! Les moyens de fixation chers au défonceur sont encore nombreux. Suivant le cas vous utiliserez du scotch double face, de la colle à chaud à appliquer au pistolet ou vous réaliserez un gabarit "minute" avec des chutes de bois et votre pistolet à colle. Une autre solution miraculeuse est le tapis antidérapant.
La stabilité de la machine : avec un peu d'habitude, vous arriverez à sentir l'appui de votre défonceuse même sur des pièces relativement étroites. Le problème se pose le plus souvent aux extrémités des pièces ou sur des pièces très étroites. Une des règles d'or du défonceur est de garder les chutes des pièces qu'il travaille : une goutte de colle à chaud ou de double face et on rajoute une cale sous la semelle de la machine ou encore en "rallonge de pièce".
Notez que les défonceuses FESTOOL disposent d'accessoires spécifiques résolvant ces problèmes : taquet anti-basculement réglable suivant l'épaisseur, semelle sans perçage et élargissement de table.
 
DÉFONCEUSE OU TOUPIE ?

Rien n'oppose ces machines qui sont complémentaires. L'idéal étant d'avoir... les deux ! La défonceuse reste de toute façon plus polyvalente et pratiquement sans danger.
Avec une défonceuse et un minimum d'astuces, vous êtes à même de résoudre pratiquement tous les problèmes d'usinage. Y compris les plus complexes irréalisables à la toupie.