Logo HM Diffusion

Le dressage d'un établi




Pour être utilisable et fonctionnel, un établi doit être parfaitement plan.
Autrefois les ébénistes dressaient le dessus de leur établi à la varlope puis au rabot à dents mais cela demande du temps et une grande maîtrise du travail à la main. Le fait que le plateau de l'établi soit réalisé par assemblage de plusieurs morceaux fait que l'on a toujours du fil et du contre-fil. Le travail à la varlope est rendu alors fort difficile.


     
Que l'établi soit de votre fabrication ou bien un modèle d'époque récupéré chez votre grand-père, entreposez-le d'abord dans votre atelier pendant un mois ou deux de manière à ce que l'hygrométrie du bois se stabilise et corresponde à l'endroit ou il devra séjourner. Le taux d'humidité a en effet une grande influence sur le gauchissement du plateau. S'il s'agit d'une remise en état, vous réparerez d'abord la structure et le piétement de façon à partir sur des bases solides.

     

Le surfaçage

 
 




Il va consister à "promener" une défonceuse équipée d'une fraise à surfacer ou à cuvette sur tout le plateau de l'établi en enlevant le moins de bois possible. La défonceuse sera montée sur une fausse table d'une largeur égale environ au double de la largeur du plateau de l'établi et qui s'appuiera sur deux règles fixées de part et d'autre de l'établi.






     

Fabrication de la fausse table

 

- Pour un plateau de 50 cm de largeur, fixez votre défonceuse au milieu d'un morceau de contre-plaqué de 1 x 0,25 m dans lequel vous aurez fait un trou pour le passage de la fraise.
- Renforcez la fausse table par deux tasseaux de 1 m collés et vissés ou bien deux morceaux de cornière. Il faut que la rigidité de la table soit maximum et qu'il ne puisse y avoir de flexion au niveau de la machine.

 

Mise en place des règles de guidage

 
 

Fixez sur les grands cotés de l'établi deux règles parfaitement dressées. Elles seront en bois, contre-plaqué ou aluminium (règles de maçon) et dépasseront du plateau d'un à deux centimètres.
Attention, il faut veiller à ce qu'elles soient installées parfaitement dans le même plan : pour cela posez un tasseau de 1 m à chaque extrémité et vérifiez leur alignement en vous mettant dans l'axe de l'établi.


     

Le travail terminal

 
 
 

- Placez la défonceuse et sa fausse table en appui sur les règles et recherchez le point le plus bas du plateau.
- Réglez la profondeur de votre fraise en fonction. Il ne vous reste plus qu'à promener la machine sur toute la surface. Bien entendu si cela est nécessaire procédez en plusieurs passes.
 

Bon à savoir

 

Préservez votre fraise : attention aux clous, vis et graviers cachés, le carbure ne les apprécie pas particulièrement !

Cas particuliers : cette technique peut aussi s'adapter aux rabotages difficiles, comme le travail en bois de bout d'un billot de boucher.
 

Trucs et Astuces HM Diffusion