_gaq.push(['_setAllowLinker', true]);
Logo HM Diffusion

Les tenons mortaises à la défonceuse...

Par Elisabeth Beaupère (Rédactrice Idées défonceuse).

Le saviez vous ? Une simple défonceuse réalise tenons et mortaises avec autant de précision et beaucoup plus de sécurité qu'une toupie et une mortaiseuse !
 
 


Et cela même dans un très petit atelier... La toupie est encombrante, coûteuse, et dangereuse pour qui ne la pratique pas régulièrement. L'achat d'une mortaiseuse ne se justifie que pour un gros chantier suivi d'une utilisation régulière. Tandis qu'une défonceuse sert à bien d'autres opérations et se range facilement dans un placard. Elle permet aux amateurs de réaliser à peu de frais des assemblages vraiment pro. !
 

Quelles fraises utilisées ?

 
 






Pour les tenons
Une fraise droite quelconque, mais de préférence d'un diamètre généreux pour gagner du temps (par exemple : Ø 18 ou 20 mm) et un gabarit suffisent à fraiser des tenons tranquillement sur l'établi.
     







Pour les mortaises
Les mortaises préfèreront une fraise hélicoïdale mais, à défaut, une fraise droite plongeante au diamètre correspondant à la largeur de la mortaise fera également l'affaire.








     

Le mortaisage

 
 


Mortaiser à la défonceuse est similaire à la mortaiseuse à mèche à ceci près que l'une travaille à l'horizontale, l'autre à la verticale. Des trous en série sont d'abord défoncés les uns à côté des autres, puis un mouvement d'aller et venue sur la longueur de la mortaise évide l'espace nécessaire. Celui-ci est effectué en plusieurs passes ne descendant à chaque fois d'une valeur équivalente au diamètre de la fraise utilisée.



     
La profondeur maximale des mortaises dépend de la capacité de plongée de la défonceuse et de la longueur de la fraise. Une simple fraise droite plongeante peut suffire, à savoir qu'elle sera plus courte et travaillera moins vite qu'une fraise hélicoïdale en carbure massif, celles-ci sont inaffûtables, mais leur tranchant dure très longtemps. Leur tranchant attaque le bois en douceur et dégage efficacement les copeaux. Tout projet ne justifie cependant pas un tel achat mais l'investissement en vaut la peine.
La longueur des mortaises sera parfaitement maîtrisée grâce à deux cales de longueur judicieusement disposées (rep. C).
A noter : une butée latérale réglable (rep. B) permettra d'utiliser son gabarit pour différentes épaisseurs de pièces.

     


Quand le bois est suffisamment large pour supporter correctement la défonceuse, le guide de la machine suffit. Pour une épaisseur inférieure à 30 mm un gabarit est nécessaire pour augmenter la surface d'appui : les pièces étroites seront élargies grâce à deux tasseaux (rep. A) placés de part et d'autre.




     

Le tennonage

 
Tenonner à la défonceuse est un petit peu plus délicat que le mortaisage, mais un gabarit soigneusement fabriqué suffit à obtenir des assemblages parfaits.
 
- Le fraisage est effectué successivement sur chaque joue avec une fraise droite. Le gabarit cale et immobilise le bois. Il offre une surface d'appui régulière pour le passage de la défonceuse. Un guide fixe à 90° de la pièce de bois permet d'aligner les arasements sur les deux faces fraisées.
- Si vous désirez faire des épaulements, vous les exécuterez à la scie.
- Le diamètre de la fraise importe peu. Toutefois, s'il est grand (env. 20 mm), le travail sera rapide et la surface obtenue régulière.

     
D : cale d'appui faisant office de pare-éclat.
E : butée de défonceuse, perpendiculaire pour l'usinage d'un tenon classique.
F : butée de serrage, légèrement biaise.
G : support de défonceuse.
     
A noter : les deux pièces bleues sont des coins de serrage utiles au blocage de la pièce en hauteur et latéralement.
 

Arrondir les tenons ou équarrir les mortaises ?

 
 
C'est l'étape finale, incontournable... avant de pouvoir tester la valeur de son assemblage ! Pour adapter les tenons aux mortaises, il faut, soit arrondir les tenons soit équarrir les extrémités des mortaises. L'expérience prouve qu'il est plus facile et efficace de nettoyer les mortaises à l'aide d'un ciseau étroit bien affûté que d'arrondir les tenons. A vous de faire votre choix !
 
Bibliographie :
- La Défonceuse tome II Bruno Meyer,
- Travaux à la défonceuse Jackson & Day,
- Idées défonceuse n° 16 et 17
 

Trucs et Astuces HM Diffusion