La réalisation d'un violon Alto, lutherie amateur

par Jean-François Valentin (35730 Pleurtuit)


Ce document présente les étapes de la fabrication amateur d'un violon alto, un des instruments du quatuor, réalisé par Monsieur Jean-François VALENTIN. Un beau projet ayant aboutit à la fabrication d'un magnifique instrument de musique !


L'alto est de la famille des violons, un peu plus volumineux et plus grave que ce dernier. Moins connu, il est apprécié pour son timbre chaleureux, même si parfois il peut sembler sombre. Joueur amateur de cet instrument, je me suis lancé dans la construction d'un alto en 2008, et celle-ci a pris deux ans environ, avec des interruptions. Simple bricoleur du dimanche, je m'étais lancé dans la lutherie une première fois pour réparer un instrument et j'y ai pris goût. J'ai voulu alors construire mon propre instrument...

Tout n'a pas été simple et voici les principales étapes qui ont été suivies :
(merci à Paul Altenburger, auteur d'un Manuel de lutherie à l'usage des amateurs chez H. Vial).



Dessin des planches avec l'outil dessin de Word et acquisition d'un peu d'outillage...

Quelques gouges et ratissoirs, des canifs, un bedane à filet bricolé avec un vieux tournevis, un comparateur monté sur un bout de contreplaqué, un petit rabot noisette, un pot à colle fonctionnant... à la bougie (conçu à l'origine pour faire des fondues au chocolat !) etc.


Et maintenant, première étape, la fabrication et le montage du moule...
Vue du moule d'éclisses (du même érable ondé qui servira à faire le fond) assemblé autour de la
pièce de noyer qui sert de moule, avec les tasseaux du haut et du bas, ainsi que les coins, en tilleul.



Puis on passe à la fabrication du fond, sous forme de deux pièces d'érable parfaitement rabotées et collées de champs, puis on sculpte l'extérieur à la gouge, au petit rabot et au ratissoir jusqu'à être conforme au plan, ce que l'on vérifie avec des gabarits. Ensuite on présente la pièce au moule d'éclisse et on parfait le contour avant de réaliser les filets.

Le fond sculpté, avec la mortaise à filet au trois quart réalisée.

Réalisation des filets à partir de longs copaux, détail d'une pointe, une fois encollés et le surplus enlevé. On peut alors creuser l'intérieur du fond avant de le coller sur le moule d'éclisses qu'on aura terminé.

Le fond sur le moule d'éclisses vu de l'intérieur...

...de côté

et de l'extérieur.

L'étape suivante est la découpe et le façonnage du manche réalisé en érable, et de la touche, pièce d'ébène qui sera collée sur sa face supérieure.

Il faut ensuite réaliser la table et sa barre, en procédant comme pour le fond. Cependant, le matériau n'est plus l'érable, mais l'épicéa, plus difficile à travailler, car moins homogène.

Table sculptée et découpée, mortaises à filet faites, réalisation et encollage des filets.

Reste ensuite à réaliser l'assemblage, c'est-à-dire l'ajustement précis du manche dans sa mortaise et le collage de la table.

On en vient ensuite au montage des accessoires pour les cordes, sillets, chevalet, bouton, cordier. On monte la fameuse " âme ", petite pièce en épicéa aux extrémités profilées que l'on introduit par une ouïe avec une " pointe à âme " pour l'insérer entre la table et le fond.

On finit donc le montage " à blanc ", pour mettre le chevalet à hauteur et vérifier l'angle des cordes et le musicien peut procéder à un premier test révélateur des qualités de l'instrument, un peu comme le premier cri d'un enfant ! Reste ensuite à réaliser l'assemblage, c'est-à-dire l'ajustement précis du manche dans sa mortaise et le collage de la table.

Montage des cordes et premier essai...

Ouf, il a une bonne sonorité !

Alto monté à blanc avec différents outils qui ont servi à sa construction.


Dernière phase : finition et vernissage. Le vernis sert à protéger l'instrument et à lui donner un bel aspect. J'ai réalisé mes vernis, à partir de d'ingrédients comme la gomme laque, l'élémi, le benjoin, le sandaraque... dissous dans l'alcool.

Il faut poser vingt couches en polissant légèrement entre chaque couche pour obtenir une finition parfaite.

Voici l'Alto terminé...

Construction amateur d'un violon alto, à partir d'un plan original de l'auteur, et réalisé en deux ans (2008-2010)


Ce contenu requiert Macromedia Flash Player version 8 ou supérieur.Get flash player

HM diffusion
0  article(s) pour un total TTC de : 0,00 €
Panier

Paiement sécurisé