Un bureau de Dame Louis XVI

par Gautier Debever (60280 Margny les Compiègnes)

Monsieur Gautier DEBEVER nous présente étape après étape la fabrication d'un magnifique petit bureau de Dame de style Louis XVI. Il se compose de deux tiroirs en ceinture et de 4 pieds droits typique de l'époque Louis XVI.
Un très élégant bureau de dame destiné à l'écriture de petits billets.


TABLES DES MATIERES
- Avant projet : recherche de meuble
- Projet : dessin au 1/10eme
- Epure : dessin a l'échelle 1
- Bordeaux : liste des bois
- Débit : préparer les différentes pièces du meuble
- Corroyage : rabotage des différentes pièces du meuble
- Traçage : traçage de l'emplacement des mortaises et des traverses
- Usinage : réalisation des mortaises, tenons, rainures...
- Assemblage : sciage des arasements et montage du bâti
- Panneaux : corroyage, usinage et collage des panneaux
- Tournage : réaliser les pieds au tour
- Collages
- Tiroirs : corroyage, traçage, assemblage, collage
- Finition

AVANT PROJET
Recherche du meuble désiré dans différents catalogues, magazines (5 recherches de différents meubles pour ensuite en choisir un avec les professeurs). J'ai trouvé mon meuble, un bureau Louis XVI dans le livre : Lille Hôtel Des Ventes (07/12/1975).


PROJET

Recherche de proportion : j'avais déjà la hauteur (750 millimètres), largeur (840 millimètres) et profondeur (475 millimètres) de mon meuble. J'ai dû utiliser une formule me permettant de trouver un coefficient multiplicateur.
Grâce à ce coefficient, il m'est possible d'en déduire toutes les cotations de mon meuble.
Dessin de brouillon : la section de mes pieds était particulièrement dure à trouver, le coefficient ne donnait pas la bonne section.
L'intérieur du meuble ainsi que le dos est défini par déduction car nous ne pouvions pas les voir. Il y a tout de même des normes à respecter.
Après avoir établi les vue de face, vue de côté et vue en plan je peux alors commencer mes coupes : coupe de côté, coupe faciale et coupe en plan. Ensuite, il faut inscrire les cotations du meuble, la moindre pièce qui rentre dans votre ligne de cotation doit y figurer, mettez-en le plus possible afin d'avoir un maximum d'information pour votre épure.

 

 

EPURE
L'épure se fait en fonction du tracé au 1/10° et des photos du meuble.
Tracer la ligne de sol et le trait de référence en étant perpendiculaire à la ligne de sol (à l'aide du théorème de Pythagore).
Dessiner les vues et coupes en " choisissant " les différents assemblages.

 

LISTE DE DEBIT
Répertorier les différentes pièces du meuble avec leurs mesures (comme une liste de course) pour pouvoir réaliser le débit.
Toutes les pièces doivent impérativement être mesurées à partir de l'épure elle-même.

 

DEBIT
Choisir un plateau qui vous plaît.

Tracer les pièces en commençant par la longueur puis repéré l'aubier avant de tracer la largeur. Eviter les défauts et écrire les références sur chaque pièce. Ajouter 2 cm en longueur et 1 cm en largeur pour toutes les pièces.
Tronçonner les pièces à la scie circulaire puis aller déligner à la scie à ruban.
Puis recopier les références sur les bois de bout avant le corroyage.

 

CORROYAGE
Passer les pièces à la dégauchisseuse de la façon suivante :

 

Dégauchir un plat et un chant.
Passer les pièces à la raboteuse. Corroyer d'abord les chants en passant les plus grandes largeurs en premier puis continuer toujours dans l'ordre croissant des plus grandes à la plus petite pour toujours monter la table et ne pas perdre de temps.
Ensuite réaliser la même chose pour les épaisseurs.

 

TRACAGE

Traçage des traverses de face et de dos
1-2 : arasements
3-4 : longueur totale

Traçage des traverses de coté
1-2 : arasements
4-3 : longueur totale

Traçage des pieds

USINAGE
Réalisation des mortaises.

Scier les tenons à la toupie à l'aide du chariot :
- monter la lame de scie circulaire sur la toupie.
- régler la hauteur de lame (8mm).
- passer les différentes pièces.
- régler le second trait de scie (16mm).
- puis scier la seconde joue de tenon.

 

 

- Toupiller les rainures sur les traverses de faces et les coulisses et contre-coulisses.
- Toupiller les rainures pour les fonds de propreté sur les traverses basse et de coté, les coulisses et le montant du fond.
- Toupiller l'élégie sur les faces à la fraise à bâté en prenant soin d'enlever les coupe-files.
- Toupiller les faux montants de faces.

 

ASSEMBLAGE
Scier les arasements et ajuster les différentes pièces de façon à ce qu'il n'y ait pas de jour.
Défoncer les rainures recevant les faux montants de faces à l'aide de guide.
Mettre à mesure les faux montants de faces.



 

PANNEAUX
Corroyer les panneaux suivant cette méthode :
- dégauchir un plat et un chant de la pièce.
- passer le second chant à la scie circulaire (pour le parallélisme).
- revenir nettoyer le chant préalablement scié à la dégauchisseuse.
- puis venir mettre à épaisseur à la raboteuse.
- toupiller les grains d'orges mâles puis toupiller les grains femelles en descendant la fraise de 2 mm.
- encoller les grains d'orges puis venir presser a l'aide d'un étrangloir.
- racler la colle du panneau à l'aide d'un grattoir.
- dégauchir un chant du panneau.
- mettre à mesure le panneau à la scie à panneau en gardant toujours le coté préalablement dégauchis sur un guide.




 

Toupillage des panneaux :
- toupiller les quatre coins pour éviter les éclats.
- toupiller les panneaux en commençant par les bois de bouts.

 

TOURNAGE
Marquer l'axe du pied sur les deux extrémités.
Scier le carré du pied et mettre du scotch afin d'éviter les éclats éventuels.
Fixer les pieds au tour et régler le guide.
Dégrossir l'entièreté du pied jusqu'à obtenir un cylindre.
Tourner le logement du sabot a l'aide d'un bédane.
Marque la longueur du fuseau au crayon puis le dégrossir a l'aide d'une gouge à dégrossir.
Finir le fuseau à la plane.

Effectuer les moulures :
- tracer au crayon les différents emplacements des moulures
- à l'aide d'un petit bédane marquer les différentes profondeurs
- mettre en forme les différentes moulures.
Poncer les pieds en faisant attention de ne pas casser les arrêtes en utilisant les grains 80, 120, 150, 180, 220 puis polir avec des copeaux.
Scier à la scie à panneaux les 20 mm sur la partie haute du pied servant au tournage (pour que les griffes du tour n'abîment pas les assemblages).

COLLAGE
Collage des coulisses :

- poncer les intérieurs
- faire un collage à blanc
- coller avec un panneau de la largeur des cotés du tiroir pour que l’écartement soit bon et assembler les coulisses dans les pieds pour que ces dernières soit bien dans l’alignement des assemblages
- 15 min après collage désassembler les pieds pour éviter que ces derniers ne restent collés
- poncer après collage
Collage de la face et du dos :
- poncer les intérieurs
- réaliser un collage à blanc
- une fois que le pressage à blanc est bon on peut coller
- puis une fois collée finir les extérieurs.

 

 

Collage bâti :
- poncer l’intérieur du meuble
- prévoir les différents serre-joints et cales
- réaliser un serrage à blanc
- une fois que le serrage à blanc est validé on peut passer au collage final
- mettre la colle sur les joues de mortaise et sur les joues de tenons puis étaler avec un pinceau
- réassembler le meuble et faire le serrage
- vérifier les diagonales, les écartements des tiroirs et le gauche (bornoyer) si c'est bon laisser coller 24h avant de desserrer.
 

 

TIROIRS
Prendre les mesures sur le bâti
Corroyage et mise à mesure de la face et des cotés
Tracer les queues d'aronde de face sur les cotés de tiroirs
Scier les queues d'arondes mâles de face
Entaillage queues d'aronde mâle de face
Reporter les queues d'arondes sur la face de tiroir
Entailler les queues d'aronde et ajuster
Toupillage de la rainure au milieu de la première queue d'aronde
Traçage des queues d'aronde de dos
Sciage et entaillage des queues d'aronde de dos
Reporter les queues sur le dos du tiroir
Scier et entailler le dos
Mettre le fond à mesure
Toupiller le mollet sur trois cotés uniquement

Pose des serrures :
- tracer l'emplacement de la serrure puis tracer l'emplacement du mécanisme
- percer un trou préalablement tracé au milieu du tiroir
- défoncer l'emplacement destiné à recevoir le mécanisme
- défoncer le plat de la serrure
- entailler sur le chant le logement qui recevra la patte de la serrure

Pose des entrées de serrures :
- repérer l'emplacement des entrées de serrures
- pré-clouer les quincailleries afin de pouvoir les enlever pour faire une finition
Faire la finition intérieure

Coller le tiroir dans le bâti :
- encoller les queues d'arondes (sans mettre de colle sur les bois de bout)
- assembler le tiroir
- mettre le panneau et visser la boutonnière
- mettre le tiroir dans le bâti en laissent les queues dépassées du bâti en faisant attention que la face de tiroir soit parfaitement parallèle à la traverse
- finition totale.

 

DESSUS
Corroyage des alaises.
Scier un coté la scie radiale à 45°, puis venir ajuster l'angle à la trancheuse.
Venir scier légèrement à coté du trait à la scie radiale puis venir faire l'onglet à l'endroit exact à la trancheuse.
Faire les mortaises sur l'onglet.
Réaliser les faux tenons.

Toupiller une élégie dans l'alaise puis toupiller la moulure.
Retirer la languette restante à la fraise à bâter.
Toupiller la rainure.
Réaliser les languettes à la scie circulaire.
Finir les intérieurs et les moulures.
Faire un serrage à blanc dans un bac de collage.
Une fois que l'assemblage est validé, desserrer, encoller, puis resserrer exactement de la même façon.
Toupiller le congé une fois le dessus collé.
Faire une finition totale.
Fixer les dessus sur le meuble à l'aide de tourillons.

Voici l'ouvrage terminé...


Ce contenu requiert Macromedia Flash Player version 8 ou supérieur.Get flash player

HM diffusion
0  article(s) pour un total TTC de : 0,00 €
Panier

Paiement sécurisé