Un bureau en chêne

par Pierre Lavy (73700 Séez)

Pierre Lavy nous décrit les étapes de la réalisation de son magnifique bureau en chêne qui apportera une note de chaleur et de convivialité à votre intérieur. Il sera parfait pour vous constituer un espace de travail au sein d'une pièce à vivre, une entrée, une chambre...
Ces placards et tiroirs vous procureront un maximum de rangement pour mettre à l'abri des regards et de la poussière tous vos papiers, documents de travail. Son plateau totalement lisse et dépouillé vous permettra de bénéficier d'un vaste espace de travail sur lequel vous pourrez faire cohabiter ordinateur, livres, documents divers ou imprimante.

1. Le bureau

Le bureau est composé de 3 éléments :
- Le bureau avec 3 tiroirs,
- Le caisson droit à 3 tiroirs dont un pour ranger les dossiers suspendus,
- Le caisson gauche à 2 tiroirs dont un pour ranger les classeurs.

Le plateau
Il est constitué d'un cadre chêne massif enserrant un panneau en latté plaqué chêne.

Le cadre est constitué de pièces de chêne : 2 longues (Les dimensions sont en mm et sont détaillées dans les tableaux de débits en bas de page) et 2 courtes avec leurs extrémités en onglet. Des mortaises à lamelles n°2 y sont effectuées : 2 par onglet, 4 sur les grands côtés, 3 sur les petits. Le panneau en latté est mortaisé pour les lamelles correspondantes.

Les 4 pièces, montées en onglet forment le cadre et le plateau y est collé avec les lamelles. Les angles du plateau sont arrondis (r20) avec la fraise à affleurer et les chants arrondis à la fraise quart de rond (r 5).

Après réalisation du support les positions des tourillons au sommet des pieds et tasseau de tiroir seront repérés par des picots et percés au diamètre des tourillons.

Le support 
Il est constitué de 4 pieds tenus à leurs sommets par des traverses verticales : 2 sur les côtés, une à l'arrière et à l'avant par un longeron horizontal. Cette dernière pièce reçoit perpendiculairement sur son champ interne 2 traverses horizontales qui s'aboutent sur la traverse arrière, elles supporteront les tiroirs.

Les pieds. Des mortaises sont percées en haut des pieds sur les 2 cotés intérieurs des pieds arrière et un côté des pieds avant. L'autre côté intérieur des pieds avant sera percé pour recevoir les tourillons de la traverse avant. Le milieu de la section haut de chaque pied est percé pour recevoir un tourillon Ø 10. Les angles des pieds sont arrondis.

Les traverses verticales des côtés et de l'arrière sont usinées de tenons taillés à la toupie et finis à la main. Les côtés intérieurs hauts de ces 3 éléments sont percés au gabarit KREG ROCKET pour vissage sur le plateau : 2 perçages doubles sur les latérales et 3 sur l'arrière. Sur le bas des traverses latérales des tasseaux sont vissés, ils seront les bases de glissement des tiroirs. Tous les champs externes de cette ceinture sont arrondis.

Le longeron avant
est percé sur ses 2 bouts pour recevoir des tourillons Ø 8. Sur son champ intérieur et sur la traverse arrière à la position des glissières de tiroir les mêmes perçages sont effectués. Sur la partie plane du longeron avant 2 pièces verticales (séparateurs de tiroirs) sont fixées avec 2 tourillons et une vis depuis le dessous. La partie supérieure sera tenue au plateau par un tourillon et les vissages KREG. Ces éléments seront les bases de glissement des tiroirs. Les 2 guides des glissières sont fixés par vis sur ces traverses, ainsi que les guides et glissières sur les traverses latérales.

Les tiroirs du bureau 
Les faces avant sont en chêne massif. Sur les côtés intérieurs de chaque face une feuillure recevra les côtés. Sur le bas une rainure recevra le fond. Le milieu de chaque face est percé pour recevoir le bouton. Les bords extérieurs des faces avant sont arrondis.

Les faces arrière
sont en sapin.

Les côtés
sapin sont rainurés sur le bas. Ils sont fixés par vis dans les feuillures des faces avant et sur les chants de côtés des faces arrière.

Les fonds
en contre-plaqué bois blanc sont encastrés dans les rainures des faces avant et des côtés et vissés sur les chants inférieurs des faces arrière.
Le glissement se fait bois sur bois, les chants inférieurs sont paraffinés pour le faciliter.

2. Les caissons de rangements

Ils sont indépendants du bureau. Le caisson droit est équipé d'un tiroir bas à dossiers suspendus et au-dessus d'un tiroir classique et d'un petit tiroir destiné à recevoir les petits matériels et fournitures de bureau. Le caisson gauche est équipé d'un tiroir bas pour ranger des classeurs et au-dessus d'un tiroir classique ; il est destiné à être sous le bureau.


Les caissons
 
Les côtés des caissons

Ils sont constitués de 2 montants en chêne enserrant un panneau en latté plaqué chêne.
Les montants sont mortaisés sur leurs chants intérieurs pour recevoir des lamelles. Les faces internes des montants arrière sont rainurées pour recevoir le CP de la face arrière. Des perçages sont effectués pour recevoir les traverses du fond et de l'avant. Leurs chants extérieurs sont arrondis.
Les panneaux de latté sont mortaisés sur leurs chants verticaux pour recevoir des lamelles. Leurs assemblages sont assurés par collage et des lamelles n°2. Au bas des faces internes une rainure recevra le fond des caissons. Sur les côtés sont fixées les glissières TANDEM. Sur le caisson droit les glissières du tiroir du haut sont des cornières d'aluminium.

La fixation des 2 cotés est assurée par des traverses verticales, une sur l'avant bas et 2 sur l'arrière. Leurs extrémités sont percées de 2 trous pour recevoir des tourillons, et percée depuis la face interne au gabarit KREG ROCKET. Le chant haut des traverses avant ont une feuillure sur le côté intérieur et un arrondi sur l'extérieur. Les traverses sont fixées par vis Kreg sur les faces latérales. Les CP du fond et de la face arrière sont insérés dans leurs rainures respectives et vissées sur les feuillures.

Les plateaux.

Le caisson gauche n'en a pas. Sur son dessus un contre-plaqué vissé assure la rigidité et l'équerrage de l'écartement.

Le plateau du caisson droit est un conçu sur le même principe que celui du bureau. Pour le cadre 2 pièces longues et 2 pièces courtes avec les extrémités en onglet. Des mortaises à lamelles n°2 sont effectuées : 1 par onglet, 2 sur les grands côtés, 2 sur les petits.
Les 4 pièces de chêne, montées en onglet forment le cadre et le plateau y est collé avec les lamelles. Les positions des tourillons au sommet des faces latérales seront repérées par des picots et percés au diamètre des tourillons. Les angles du plateau sont arrondis et les chants arrondis à la fraise quart de rond.

Les tiroirs des caissons
 
Toutes les faces avant sont arrondies

Le tiroir bas du caisson gauche (Tgb)
Il est destiné à recevoir des classeurs. Sur son intérieur gauche une feuillure recevra le côté gauche en contre-plaqué de 10 mm. Sur le bord bas une rainure recevra le fond en contre-plaqué de 10 mm (la différence de nature des côtés de tiroirs est due à l'utilisation de restes d'autre chantier).
Le côté est rainuré sur le bas. Il sera fixé sur la face avant par vis dans la feuillure et sur la face arrière par vis sous le chant gauche. Le fond est fixé sur la face avant dans la rainure et conforté par des vis à 45° par-dessous et sur la face arrière par des vis sous le chant bas. Un demi-rond de 10 mm couvre les champs visibles du côté et du fond.
Les 2 pièces d'accouplement gauche et droite sur les glissières sont vissées sur l'avant du fond.

Le tiroir bas du caisson droit (Cdb)
Il est destiné aux dossiers suspendus. Sur ses 2 côtés intérieurs des feuillures recevront les côté. Sur son bas, une rainure recevra le fond en contre-plaqué de 5 mm. Les intérieurs des faces avant et arrière sont mortaisés pour recevoir les tiges de support des classeurs.
Les côtés sont rainurés sur le bas pour recevoir le fond. Ils seront fixés sur la face avant par vis dans les feuillures et sur la face arrière par vis. Le fond est fixé dans les rainures de la face et des côtés et sur la face arrière par vissage. Les tiges support des classeurs en acier sont insérées dans les mortaises des faces et recouvertes d'un profilé plastic en U. Les 2 pièces d'accouplement gauche et droite sur les glissières sont vissées sur l'avant du fond et des côtés.

Les tiroirs classiques (Cgh et Cdm)
Ils sont de même conception que ceux du bureau avec des cotés en contre-plaqué de 10 mm. 
Les côtés sont fixés sur la face avant par vis dans les feuillures des faces avant, et sur le chant de la face arrière par vis. Le fond en CP de 5 est encastré dans les rainures des côtés et de la face avant et vissé sous la face arrière. Les 2 pièces d'accouplement gauche/droite sur les glissières sont vissées sur l'avant du fond et des côtés.
Le tiroir Cgh est destiné aux petites fournitures et objets de bureau :
La face avant est usinée, coté intérieur, de 2 feuillures de 18 sur le côté et d'une de 5 sur son chant bas. Les côtés sont fixés sur les feuillures latérales et sur les chants de la face arrière. Le fond est vissé sous la feuillure de la face avant, des côtés et de la face arrière.

Les finitions

Toutes les pièces avant montage, sont poncées finement (grains 80 puis 120) et les angles non arrondis sont cassés. Les pièces en sapin ou bois blanc sont traitées à la lasure chêne clair et vernies une fois montées avec l'ensemble du meuble (le vernis facilite le dépoussiérage).
Le vernissage est fait en 2 couches sur l'ensemble et 3 couches sur les plateaux, avec un vernis incolore et un égrenage entre couche (tampon 250).

Les fournitures

Le bois principalement utilisé est du chêne. Les planches sont anciennes et rentrées en atelier depuis plusieurs mois, Pour les parties cachées j'ai aussi utilisé des douves de cuves décapées et qui me restaient de travaux précédents (meubles, nez de marche d'escaliers entre autre).
Les pieds ont été tirés de pièces de chêne de section 100x100 qui me restait de la construction d'un escalier. Les pièces de rigidité ou de support intérieures sont en sapin.

Un plateau de latté plaqué chêne (ep. 20 mm) a été utilisé pour les grandes surfaces. Le contre-plaqué bois blanc de 10 mm a servi aux côtés de tiroirs, et le 5 mm pour les fonds de tiroir et de caisson.

Les glissières de tiroirs des caissons sont à sortie totale TANDEM 560H/566H avec BLUMOTION intégré de 600 mm avec 2 pièces d'accouplement gauche/droite sous tiroirs. Celles du bureau sont bois sur bois. Celles du tiroir Tc3 sont tirées d'une cornière en alu de 20x20.

La visserie classique est en TF Pozidriv ; celle pour assemblage : Kreg 4 x 35 mm, en pas fin pour le chêne et en pas large pour le sapin ou CP ; celle des glissières Euro TF 6 x 10 mm.

Les boutons de tiroirs sont en acier grisé.

Les usinages

Les sciages à la circulaire sont classiques. Les pieds sont tirés de pièces de section 100x100 mises à la longueur d'environ 800, dégauchie sur une face, puis débitée à la scie à ruban (lame de 20) pour ramener l'épaisseur. Les tenons des ceintures et les grosses feuillures ont été réalisés à la toupie.

Les mortaises des pieds sont réalisées à la mortaiseuse. Celles des lamelles à la défonceuse (Je n'avais pas de gabarit pour les faire à la défonceuse, mais à l'ancienne, c'est encore assez vite fait !), ainsi que les petites feuillures, rainures et arrondis.

Les outils

Mon atelier a été équipé en 1980 de machines Kity. Elles ont été très utilisées pour la construction de mon chalet et pour les meubles de la famille.

Les stationnaires : scie circulaire sur pieds et sur table, scie à ruban, rabot-dégauchisseuse, toupie et mortaiseuse. Aspirateur à copeaux. Défonceuse stationnaire (Leman LOTDE040, 1500 W)

Les portatives : scie circulaire Ø 180, scie sauteuse, défonceuse, rabot, ponceuse à bande de 100 mm, ponceuse excentrique Ø 125, ponceuse de finition, colonne de perçage avec perceuse.

 


Pour retrouvez la feuille de débit concernant ce bureau
, cliquez ici !

 


Ce contenu requiert Macromedia Flash Player version 8 ou supérieur.Get flash player

HM diffusion
0  article(s) pour un total TTC de : 0,00 €
Panier

Paiement sécurisé