Banc de salon en chêne massif

par Ozian Harrisi (35200 RENNES)



Mélange fonctionnel de banc et/ou de meuble de TV, ce magnifique meuble aux lignes épurées fera sensation et donnera du cachet à votre salon ou à votre salle à manger.
Découvrez vite le reportage d'Ozian Harrisi qui nous décrit, étapes après étapes, la réalisation de son sublime banc en chêne.

Ayant eu l'opportunité de récupérer deux belles planches de chêne stockées dans une remise depuis plus de dix ans, j'en ai profité pour mettre en oeuvre mon projet de réalisation d'un banc pour notre salon.
Je souhaitais un design sobre et épuré, qui reste discret pour être rangé sous la table. Ce projet était également l'occasion pour moi de tester de nouveaux assemblages.

Je réalise d'abord un modèle sur Sketch up pour décider de la silhouette et des dimensions, après quelques essais je m'arrête sur un dessin qui me plaît.
J'en retire les dimensions des différents éléments et peux ainsi passer à l'atelier.

Je commence par déligner un côté des planches à la scie plongeante...

...puis l'autre à la scie sur table.

Je peux ensuite dresser une face et un chant à l'aide de la dégauchisseuse, puis finir les planches à la raboteuse.

NB : L'atelier auquel j'ai accès était équipé d'antiquités au moment de cette réalisation, il faut être particulièrement vigilant sur ces vieilles machines du fait du peu de sécurités présentes.

L'étape du rabotage est toujours un moment fort, c'est là que la beauté du bois dissimulée depuis des années se révèle pleinement

Une fois tous les éléments rabotés, ils sont recoupés à leurs dimensions finales, puis vient une première phase de ponçage à l'orbitale.

A ce stade de la fabrication, un premier montage à blanc...

...me permet de mieux me rendre compte de l'allure finale du banc.

Vient alors le premier assemblage à la lamelleuse pour le motif géométrique à l'intérieur du banc, que je décide de simplifier par rapport à mon dessin initial.


Le reste de l'assemblage se fait directement dans mon salon.
Je positionne le banc sur le côté pour repérer au crayon tous les assemblages, cela me fait constater quelques faux équerrages...

...certainement dû au manque de précision de la scie radiale que j'ai utilisé – que je reprends au rabot de paume.

Les éléments ne subissant pas de fortes contraintes sont simplement assemblés avec des lamelles, disposées sur deux rangées au vu des 45 mm d'épaisseur du bois.

J'assemble de cette manière les deux éléments en contact avec le sol.

Pour fixer le plateau supérieur, je préfère utiliser des faux-tenons qui ont l'avantage d'être plus résistants mais aussi par envie d'expérimenter une autre technique.
Après repérage des mortaises au trusquin sur le plateau et les pieds du banc...

... je dégrossis à la perceuse pour les finir ensuite avec les ciseaux à bois.

Les faux tenons ont été préalablement découpés à la scie sur table et leurs arrêtes chanfreinées au rabot.

L'assemblage à blanc se passant bien...

...Je prépare le collage et la mise sous serre-joints.

Le lendemain, j'enlève les serre-joints et reprend au rabot tous les chants du meuble, cela supprime les désaffleurements et les marques de scie.
C'est à ce moment là que je regrette de n'avoir qu'un petit rabot de paume !

Après quelques mètres de copeaux, je fais un ponçage final avec des grains 120 puis 180...

....ainsi qu'un petit chanfrein sur toutes les arrêtes vives.
Plus qu'un nettoyage final, 5 couches de vernis dilué en phase aqueuse, de légers ponçages intermédiaires

...et voila notre banc fin prêt pour accueillir ses premiers invités !


Ce contenu requiert Macromedia Flash Player version 8 ou supérieur.Get flash player

HM diffusion
0  article(s) pour un total TTC de : 0,00 €
Panier

Paiement sécurisé