Fabrication d'un Drift Trike
avec des essences de bois différentes

par Marc Chaumont (85400 Luçon)




Vous aimez les sports extrêmes, l'adrénaline et vous avez la passion du bois ? Alors faites comme Marc Chaumont : construisez votre propre "Drift Trike" en bois... Un engin artisanal tout à fait dans l'esprit "rider" !
Il ne vous restera plus qu'à vous lancer sur des pentes infernales ! Attention ça décoiffe !


Descriptif du projet


Adepte de la discipline du Drift Trike depuis 2013, j'ai voulu réaliser un cadre bois. A mes yeux, c'était la façon la plus simple et la plus en adéquation avec mes désirs.
J'ai aussi été motivé par le fait que cela n'avait jamais été réalisé auparavant (sauf pour la fabrication de tricycle en bois pour enfant).



Réalisation du Drift Trike

Pour la réalisation de mon Drif Trike, j'ai opté pour un mélange de différentes essences de bois (contre-plaqué 10mm et 20mm, teck, orme, hêtre, chêne, pin et acajou).


De plus, j'ai utilisé un plan de travail en bambou (les matériaux et le principe de collage en lamelles m'intéressait beaucoup par rapport au contraintes subit par l'engin lors de la pratique).


En un premier temps, j'ai dessiné la forme de mon cadre sur une planche de CP de 5 mm en respectant certaines mesures pour la réalisation (1000 mm de l'axe de roue avant jusqu'à l'axe des roues arrières) ainsi qu'en tenant compte des différents éléments à y intégrer.


Puis j'ai dessiné à main levée la forme souhaitée avant de la reprendre avec des tracés précis, pour ensuite la découper et m'en servir comme gabarit tout au long de ma réalisation.

Ensuite, j'ai utilisé mon gabarit pour re-dessiner et découper les différentes formes dont j'allais avoir besoin. D'une part pour la fabrication de l'axe principal de mon cadre et ensuite, j'ai réduit mon gabarit à la forme souhaitée pour la découpe des différentes parties des élargissements arrières.
Toutes ses formes ont été découpées à la scie sauteuse, puis reprit à la défonceuse en utilisant une fraise à copier.

J'ai défini sur mon cadre l'emplacement des plaques métalliques que j'allais y insérer pour le renfort de l'ensemble et une meilleure rigidité. J'ai creusé les empruntes à l'aide de ma défonceuse pour éviter les sur-épaisseurs après le collage.
J'ai collé ces plaques en utilisant un mélange de fibre de verre décomposé et de résine époxy, appelé vulgairement "choucroute".

Ensuite j'ai commencé à coller les parties du cadre en utilisant de la colle PU. D'abord l'axe principal, puis les parties des élargissements.


Il a fallu après ça, définir sur l'axe principal, l'axe pour percer et insérer le tube de direction (préalablement récupéré sur un vélo type BMX). Ce tube de direction a lui aussi été collé à la résine "choucroute" dans le cadre.

J'ai enfin collé tous les éléments du cadre ensemble à la colle PU. Après nettoyage du cadre, j'y ai inséré les tiges filetées Ø 8 mm et percé l'emplacement de mon siège (un vieux siège métallique de faucheuse Massey-Harris). Puis j'ai effectué un premier montage à blanc pour voir si l'ensemble ne présentait pas de défauts majeurs...

Enfin, j'ai pu démonter le tout et attaquer les finitions...
- Ponçage au grain 100, 180, 600.
- Vernissage au vernis spécial carrosserie anti-UV avec entre chaque couches un égrenage au grain 1000 à l'eau, puis polissage à la peau de mouton.
- Mise en place des siège, jeux de direction, fourche, potence, cintre (guidon) et pose de l'axe arrière et des portes roulements (j'ai utilisé un axe arrière de karting de diamètre 25 mm) puis montage des roues.




Voici le projet terminé...

Il ne vous reste plus qu'à faire de même en construisant votre "Drift Trike" et en le customisant à votre guise !


Ce contenu requiert Macromedia Flash Player version 8 ou supérieur.Get flash player

HM diffusion
0  article(s) pour un total TTC de : 0,00 €
Panier

Paiement sécurisé