Fabrication d'un meuble établi

par Stanislas Thouret (69400 Villefranche Sur Sâone)

De la conception à la fabrication, suivez Stanislas Thouret dans la réalisation d'un établi pratique et fonctionnel.

Après avoir fabriqué un établi pour une fraiseuse X2 avec un de mes amis, je me suis lancé dans la construction d'un second établi destiné à un tour SC2 (Sieg).
Traditionnellement, je commence par un croquis à main levée de ce que j'envisage de fabriquer. En principe je ne dessine pas de plans ou alors seulement de certaines parties. En général je me laisse guider par mon instinct en utilisant au mieux l'outillage et le bois dont je dispose. Voici le croquis dont il est question...

Comme pour l'établi de la fraiseuse, j'ai choisi de le monter sur roulettes : ça permet de ranger mes machines dans mon garage quand je ne les utilise pas ou de les placer devant la porte pour travailler quand il fait beau.

Dans le cas de l'établi du tour relativement étroit, j'ai du ajouter des pattes pour les roulettes afin d'avoir une bonne stabilité quand les roulettes sont tournées vers l'intérieur. Les deux côtés son en pin de 35 mm. (Plateau acheté dans un magasin de bricolage). On voit ci-contre un des côtés en cours de préparation... 
La rainure qui se trouve à l'arrière est destinée à recevoir le panneau arrière du meuble réalisé en contreplaqué de 15 mm.
La rainure centrale supportera le rayonnage, la feuillure de gauche la base de l'établi constitué de 2 planches de sapin de 18 mm collées l'une sur l'autre. J'aurais sans doute pu faire plus mince mais n'oublions pas qu'il s'agit d'un établi. Toutes ces opérations sont faites à la défonceuse.

La base sera fixée sur les côtés avec de la colle. J'ai aussi ajouté 3 lamelles.

L'angle supérieur avant a été dégagé pour fixer la traverse du haut située à l'avant du meuble.

On voit ici la base de l'établi constituée de 2 planches de sapin d'épaisseur 18 mm collées l'une sur l'autre avec la rainure destinée à recevoir le panneau arrière en contreplaqué de 15 mm.

Voici notre meuble assemblé. Le dessus (pas encore fixé) est constitué par un plan de travail pour cuisine.

La traverse supérieure est en chêne. Elle est fixée avec de la colle et 2 chevilles de chaque côté. On aperçoit aussi le fraisage destiné aux lamelles de fixation des décors de qui vont se trouver de chaque côté du meuble.

Pour l'assemblage et le collage il me manquait des grands serre joints. J'en ai fabriqué.

Le meuble...

...en cours d'assemblage.

Un magasin de bricolage de ma région proposait un stock de planches en Jatoba.
J'en ai utilisé pour mes établis :
Une planche pour le décor de la traverse supérieure
Une planche pour le décor et rigidifier le plateau intermédiaire
2 Bandeaux pour le décor des côtés
2 tasseaux pour fixer le plan de travail
3 Bordures pour le plan de travail
2 planches pour supporter les roulettes.

Ci-contre une vue sur le meuble en cours d'assemblage. J'ai posé dessus la planche de Jatoba qui sera montée à l'avant du plateau intermédiaire.

Le plan de travail est fixé par 2 tasseaux en Jatoba collés sur les côtés du meuble. L'assemblage est renforcé par 2 lamelles et 3 vis.

Les bandeaux pour le décor des côtés : ils seront collés sur la tranche des côtés en pin de 35 mm et aussi fixés par 4 lamelles. Un fraisage permet de loger l'angle du rayonnage intermédiaire .Le décor en Jatoba du plateau intermédiaire est collé sur ce plateau et également fixé par une cheville de chaque côté.

Peinture avant l'assemblage final : 3 couches de lasure.

Les deux décors de chaque côté et le décor avant du plateau intermédiaire sont assemblés.

Détail de la fixation du décor supérieur.

Le dessous du plan de travail :
Il sera fixé sur les 2 tasseaux en Jatoba par 4 vis inox de 8 mm avec des inserts dans le plan de travail. Il a été peint en vert pâle.

Assemblage final :
On voit ici les pattes en Jatoba avec leurs roulettes. La base et le rayon intermédiaires sont protégés avec du revêtement de sol Le revêtement de la base est maintenu par un profilé d'équerre en aluminium. Sans doute aurait-ce été plus esthétique avec du Jatoba mais comme nous avions utilisé ce moyen de fixation sur nos tables de fraiseuses j'ai conservé le même style.

Le plan de travail est fixé. Il ne reste plus qu'à border les chants et l'arrière avec du Jatoba.

Les chants en Jatoba sont démontables. Ils sont fixés avec des vis inox de 6 mm dans des inserts implantés dans le plan de travail.

Gabarit pour fraiser les coupes d'onglets à la défonceuse.

C'est plus propre qu'à la scie.

Ci-dessous la fixation des chants sur le plan de travail avec des vis de inox M6.

Après toutes ces étapes, l'établi est maintenant terminé.

Ci-dessous l'établi de la fraiseuse. Il est de construction identique à celle de l'établi du tour avec cependant 2 différences :
Comme il est plus profond que celui du tour, nous avons pu placer les roulettes directement sous la base sans pattes pour garantir la stabilité.
Pour la même raison, le rayonnage intermédiaire n'est pas fixe. C'est un tiroir dont les 4 côtés sont en Jatoba.


Ce contenu requiert Macromedia Flash Player version 8 ou supérieur.Get flash player

HM diffusion
0  article(s) pour un total TTC de : 0,00 €
Panier

Paiement sécurisé