Restauration d'un chevet Picard

par Carol Grelet (76300 Sotteville Lès Rouen)

Monsieur Carol Grelet nous résume les étapes de la rénovation de son superbe chevet de style régional Picard.

Ce meuble a malheureusement été remisé pendant quelques années dans un endroit où il a été attaqué par les vers.
Un de ses pieds a subi les ardeurs des vers et quelqu'un a tenté de le réparer avec les moyens du bord.

Des tâches sont apparentes sur le dessus du meuble...

Un espace est visible entre le fond du tiroir et la façade...

De plus, des pointes "tête homme" ont été utilisées pour la fixation du fond du tiroir.

Décapage
Le meuble a été entièrement décapé à l'aide d'un décapant chimique.

Coupe du pied cassé
Le bout du pied a été coupé à la scie à dos afin de dégager les parties détériorées par les vers.


Tournage de la partie cassée du pied

Tout d'abord, il a été nécessaire de faire un relevé précis des côtes de la partie cassée du pied sur les 3 autres encore valides.
En effet, comme à l'époque les pieds étaient tournés «à la volée», il faut que les dimensions du pied qui doit être tourné pour la réparation correspondent à la moyenne de l'ensemble des côtes des trois autres pieds. Ainsi, on ne verra pas apparaître à l'œil nu une différence de profil qui pourrait être disgracieuse.

Afin de tourner le haut du pied cassé il a fallu coller deux morceaux de noyer...

...pour obtenir le volume permettant d'exécuter le tournage aux bonnes côtes.

Tournage du haut du pied

Restauration du pied
Pour commencer, il a fallu boucher la partie du pied mal restaurée à l'aide d'un tourillon collé à la colle d'os. Ensuite j'ai repercé un trou correspondant au diamètre des faux tourillons tournés sur la partie neuve du haut du pied.

Sur le bâti du meuble le trou recevant la partie neuve a été recalibré sur le trou plus petit de l'ancien pied.


Afin de coller le pied correctement à la verticale on retourne le meuble et on pose un plateau de médium sur les quatre pieds. Puis, on vient presser l'ensemble avec des serre-joints en vérifiant la verticalité du pied collé à la colle d'os avant de serrer l'ensemble.

Après avoir monté le pied, on vérifie l'aplomb du meuble en le posant sur une surface plane. Dans le cas qui nous occupe, un léger ponçage du pied restauré a été nécessaire afin de le remettre d'aplomb car lors du tournage les côtes relevées ont été respectées.


Restauration du tiroir
Le fond du tiroir était fixé avec des pointes « tête homme » qu'il a fallu extraire et remplacer par des vis laiton à tête fendue.
De plus, le fond s'était déformé ce qui créait un espace entre la façade et le fond. Il a donc fallu replacer ce fond de façon correcte dans la rainure de la façade.

Finition
Les taches du dessus ont été enlevées avec de l'eau écarlate « rouille »

Après avoir étalé deux couches de mattine blonde en égrenant tout le meuble avec de la laine d'acier fine entre chaque couche, on peut le cirer entièrement avec de la cire blond antic et le lustrer une fois sec avec un chiffon de laine. La dernière opération consiste à remonter la quincaillerie (boutons des tiroirs).


Et voilà le meuble complètement restauré !


Ce contenu requiert Macromedia Flash Player version 8 ou supérieur.Get flash player

HM diffusion
0  article(s) pour un total TTC de : 0,00 €
Panier

Paiement sécurisé