Le poste de tronçonnage

Comment sciez-vous habituellement vos bois à l'atelier ? Souvent sur un coin d'établi... Souvent avec une scie à main désaffûtée ou bien une scie sauteuse... Et la chute ? Une fois sur deux, elle tombe à terre en arrachant un éclat de bois sur la pièce que vous avez si minutieusement préparée ! Le poste de tronçonnage est souvent le grand oublié de nos ateliers, et pourtant...
- Que ce soit pour débiter des plateaux qui seront transformés en meuble ou scier des pièces à leur longueur définitive après usinage, le tronçonnage est une étape incontournable du travail du bois.
- Que ce soit pour réaliser des coupes grossières ou des coupes minutieuses de finitions, le poste de tronçonnage mérite donc un minimum d'attention au niveau de son organisation et de l'équipement qui sera retenu.
 

Un poste pas si facile à aménager

 
Si la scie radiale ou la scie à onglet sont des machines relativement petites, la place qu'elles occupent est non négligeable. Il faut garder à l'esprit que vous allez tronçonner en entrée d'atelier des pièces brutes qui pourront être de grandes longueurs : jusqu'à 2.5 ou 3 m de longueur de part et d'autre de la machine ou, tout au moins d'un côté. Lors de la coupe de pièces de telles longueurs, il est nécessaire d'avoir un banc de tronçonnage ou des servantes qui serviront à soutenir le bois avant et après la découpe.
Par ailleurs, on utilise aussi souvent le poste de tronçonnage pour les coupes de mise à longueur finale qui requièrent précision et propreté. Pour les coupes en série, il n'est pas superflu de disposer d'une butée de longueur directement réglable : elle facilite l'exécution du travail et assure d'une précision constante.
 

Les différents types de scies

 
On pourra, bien sûr, tronçonner avec une scie circulaire "sous table" (scie circulaire stationnaire) et un chariot. Mais ce n'est pas très pratique pour les plus grandes pièces et demande souvent une installation du guide de coupe.
La coupe pourra aussi se faire avec un outillage électroportatif : scie sauteuse ou scie circulaire. Il faudra alors installer des guides pour obtenir une coupe précise... sans être jamais sûr du résultat !
La solution la plus pratique et universelle reste donc l'utilisation d'une scie à onglet ou d'une scie radiale.

 

La scie radiale est la plus performante parce qu'elle combine un mouvement pivotant et un mouvement coulissant. On coupera ainsi jusqu'à 310 mm de largeur et même plus pour les grosses machines. Ces scies sont relativement complexes à fabriquer et donc plus onéreuses, parce qu'elles doivent assurer un mouvement de translation parfait sans aucun jeu. La moindre défaillance de conception provoque un "flou" de la lame qui se matérialise par des "vagues" au niveau de la coupe. A noter : nous sommes très vigilants sur ce point et les machines de notre gamme ne présentent évidemment pas ce défaut.


     






La scie à onglet sans table, si elle est équipée d'une lame de Ø 305 mm donne accès à des sections de coupe tout à fait honorables de l'ordre de 75 x 200 mm. La coupe se fait par un simple pivotement de la lame : la conception de la machine est donc plus simple que celle d'une scie radiale, ce qui explique un coût généralement moins élevé.







     

La scie à onglet avec table, combine deux fonctions : délignage de petites pièces sur la table et tronçonnage dessous. Cette option est prisée par les professionnels, notamment sur chantier où une scie telle que la Virutex TM33L a largement mérité sa place en combinant précision, puissance et bonnes capacités de coupes.


     

Les établis universels et les piétements

 
Nous avons remarqué qu'il est intéressant de disposer de place pour le tronçonnage des grandes pièces. Cependant, nous n'avons pas tous la chance de posséder un atelier suffisamment grand pour laisser un tel poste de travail toujours en place. La solution du piétement est alors intéressante : même si il est habituellement utilisé sur chantier, ce sera aussi un excellent équipement d'atelier pouvant être déplacé, replié et rangé dans un minimum d'espace. Ce piétement devra être facile à mettre en place : en règle général, la scie est fixée dessus via un système de montage rapide. Ce piétement devra également disposer de supports latéraux extensibles pour la découpe des grandes pièces (soit sous la forme de servantes à rouleaux, soit sous la forme de supports en tôle).
 





Certains modèles de piétements sont dédiés uniquement à l'utilisation des scies radiales. Il faut alors faire son choix en fonction du poids et de la dimension de la machine à utiliser.



     




D'autres modèles sont plus polyvalents, ils peuvent alors servir de base pour adapter d'autres types de machines d'établi : scie à ruban, raboteuse...







     

L'équipement du poste de tronçonnage

 
 





Dans le cas de la réalisation d'un poste stationnaire, on pourra installer de part et d'autre de la machine, des bancs de tronçonnage qui supporteront les pièces de bois.




     
Ce poste pourra être aménagé de diverses façons : un simple meuble bas suffisamment long pourra très bien faire l'affaire. On peut aussi imaginer des systèmes plus élaborés et les fixer directement au mur de l'atelier.

 





Quel que soit le système adopté, on aura tout intérêt d'y adapter des butées de longueur escamotables. Nous vous proposons dans notre boutique des butées simples...





     





... ou à curseur optique et réglage micrométrique ainsi que des mètres rubans gradués pour faciliter cette installation.







     


Ce contenu requiert Macromedia Flash Player version 8 ou supérieur.Get flash player

HM diffusion
0  article(s) pour un total TTC de : 0,00 €
Panier

Paiement sécurisé